Les Buttes-Chaumont

Les Buttes-Chaumont

UN PEU D’HISTOIRE…

Avant 1760

Non loin des Buttes Chaumont, se trouvait le gibet de Montfaucon : une large structure en pierre dont les 45 compartiments servaient à pendre les condamnés. Le gibet était gardé par des archers afin d’empêcher des proches ou des étudiants en médecine de venir voler des corps. Le sous-sol des Buttes-Chaumont (alors dénommé “Butte Saint Chaumont”) est exploité après la Révolution française, avec le creusement de carrières d’extraction de gypse et de pierres meulières pour la construction des immeubles parisiens. En 1860, Napoléon III demande à l’ingénieur Jean-Charles Alphand de redessiner la carrière pour en faire un parc public. Le 1er avril 1867, le parc est inauguré et ouvre pour l’Exposition Universelle où il remporte un vif succès.

En 1869

Pour accéder à l’île centrale et son temple de la Sibylle au sommet, créé en 1869 par Gabriel Davioud et inspiré par le Temple de Vesta à Tivoli en Italie, deux ponts furent construits. Le premier est un long pont suspendu en métal dessiné par Gustave Eiffel. Le deuxième est un petit pont en pierre situé à 22m au-dessus du lac qui porte le nom tragique de “Pont des Suicidés”. Véritable Mecque du suicide, selon le poète Aragon, il fut le théâtre d’innombrables actes désespérés. Un parapet fut ajouté depuis. Cependant, en 1924, un homme sauta du pont avec un parachute et atterrit sain et sauf.

DES STATUES, MAIS OÙ ÇA ?!

Peu de statues ornent ce parc. Mais il y a un lac artificiel alimenté par trois ruisseaux, l’île du Belvédère correspondant à une ancienne carrière à ciel ouvert qui prend la forme d’une falaise de 30 m de hauteur, une grotte qui mesure 14 m de large pour 20 m de haut et est décorée de fausses stalactites en ciment armé dont les plus grandes atteignent 8 m, une cascade artificielle…
Ce parc contient des plantations très variées, c’est le parc public parisien le plus riche en variétés d’essences. On y trouve entre autres : un sophora dont les branches se penchent vers les eaux du lac, un platane d’Orient planté en 1862 (6,35 m de circonférence), un févier d’Amérique, un noisetier de Byzance, deux ginkgos bilobas, un orme de Sibérie, un cèdre du Liban planté en 1880…

UNE FAUNE INCROYABLE !

Il est peuplé de nombreuses espèces d’oiseaux : corneilles, moineaux, pigeons ramiers et pigeons des villes sont les plus connus. Parmi les autres espèces courantes : étourneaux, pies, merles, mésanges charbonnières, mésanges bleues, verdiers, pinsons, rouges-gorges, sittelles torchepot, troglodytes et accenteurs. Au printemps les rejoignent fauvette à tête noire, martinets, gobemouches. Il n’est pas rare de voir ou d’entendre des mésanges à longue queue, grimpereaux, pics, roitelets, pigeons colombins, grives, geais, hirondelles de fenêtre, pouillots véloces, faucons crécerelles, éperviers et chouettes hulottes.

Sur le lac : poules d’eau, canards colverts et canards de Barbarie, pilets, tadornes casarca, bernaches du Canada, oies à tête barrée, hérons cendrés, goélands et mouettes rieuses (en hiver surtout). On peut aussi y observer des bergeronnettes des ruisseaux et parfois même des martins-pêcheurs.

ALORS, TENTÉ ?!

Que ce soit pour un pique-nique, pour faire un jogging, jouer à toutes sortes de jeux ou tout simplement se balader, les chutes d’eau, les étangs et les falaises du parc des Buttes Chaumont vous donneront l’impression d’être à la montagne, sans jamais quitter le cœur de Paris.

Buttes-Chaumont-Paris-activités-culturelles-enfants-Paris-sandrions-optimisation-image-google