impressionnant impressionnisme !

impressionnant impressionnisme !

CLAUDE MONET

Au Havre, en 1872, Claude Monet peint de sa chambre une vue de lever du jour sur le port, dans la brume. Il intitule son œuvre « Impression, soleil levant ». C’est en voyant cette toile, accrochée chez le photographe Nadar, que par dérision, le chroniqueur du « Charivari », lui consacra des commentaires railleurs, créant le néologisme d’Impressionniste. Pour relever cette injure,  un turbulent petit groupe de jeunes peintres (Renoir – Pissarro – Sisley – Degas – Cézanne…) s’appropriera ce terme qui deviendra la référence d’une peinture désormais reconnue dans le monde entier.

DES DÉBUTS DIFFICILES

Les débuts furent pourtant difficiles. Refusés aux salons officiels et traités de “barbouilleurs”, les artistes impressionnistes vivront dans la misère et chercheront à se faire connaître par le biais d’expositions privées.

S’il fallut trente ans pour que les yeux de leurs contemporains s’habituent à leur peinture, c’est bien parce que celle-ci remettait en cause des siècles de peinture académique et codifiée. Les peintres impressionnistes, tout en maintenant le lien avec la peinture du monde réel, se sont totalement affranchis du carcan du passé, par le libre choix des thèmes qu’ils abordaient, pris dans la vie quotidienne de tout un chacun, et par un mode de représentation picturale entièrement nouveau.

UNE PEINTURE AUTHENTIQUE

La formule de Manet : “Je peins ce que je vois, et non ce qu’il plaît aux autres de voir”, résume à elle seule cette revendication de l’artiste à donner sa vision personnelle, celle de sa propre subjectivité.