CE JOUR-LÀ

CE JOUR-LÀ

Ils ont signé l’Armistice

Lundi 11 novembre 1918 à à 5 h 15, les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Réthondes, en forêt de Compiègne. Ils signent l’armistice marquant la fin des combats de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l’Allemagne.

Lundi 11 novembre 1918 à 11 h, dans toute la France, les cloches sonnent à la volée. Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu »,« Levez-vous », « Au Drapeau ».

La Marseille dans les tranchées

La « Marseillaise » jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand. Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s’entre-tuer.

Mais cette guerre qui aura duré 4 longues années laisse derrière elle huit millions de morts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l’unité de l’Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s’achève restera la dernière de l’Histoire, la « der des der »… Ce ne sera malheureusement pas le cas puisque 20 ans plus tard un nouveau conflit mondial éclatera.

Armistice-Compiègne-activités-culturelles-enfants-Paris-sandrions-optimisation-image-google