Les catacombes et les cimetières musées

Les catacombes et les cimetières musées

La Toussaint en Novembre

Le mois de novembre est sans doute le mois de l’année qui nous rapproche le plus des cimetières. On ne peut visiter celui du Père Lachaise sans passer par l’incontournable tombe de Jim Morrison. Il n’était pas que l’inoubliable chanteur des Doors mais aussi un poète :

«Un homme ratisse des feuilles

en tas dans sa cour, un monceau,

appuyé sur son râteau, il les brûle

absolument toutes.

Le parfum emplit la forêt

des enfants s’arrêtent et respirent

l’odeur qui, dans quelques années,

deviendra nostalgie »

Quelques célébrités

Mais voici sans doute l’une des plus belles tombes de célébrité. Le danseur et chorégraphe russe Vatslav Fomitch Nijinski (1889-1950) repose à l’ombre de la butte Montmartre, aux côtés de Berlioz, Stendhal et Sacha Guitry. Moins culte que d’autres mais pas moins fascinante, sa tombe se repère de loin grâce à la magnifique statue de clown triste qui orne sa sépulture. L’occasion d’apprendre que ce danseur génial vécut toute son existence dans le scandale : virtuose, précurseur, provocateur, homosexuel, schizophrène, sa vie ressemble à un biopic hollywoodien…

…Et Montmartre !

 

Toujours à Montmartre, situé au sommet de la butte, le cimetière du Calvaire est l’un des deux derniers cimetières parisiens, avec celui de Charonne, jouxtant une église paroissiale. Avec une superficie d’environ 600 m2, il est le plus petit de tous les cimetières parisiens.

87 tombes y sont répertoriées, dont celle de Félix Desportes, (1763-1849) premier maire de Montmartre, ambassadeur, préfet.